in

RÉGIME ANTI-INFLAMMATOIRE À BASE DE PLANTES

Alimentation anti-inflammatoire : Régime contre l'inflammation

Qu’est-ce qu’un régime anti-inflammatoire ?
Un régime anti-inflammatoire vise à contrôler le type et la quantité de graisses dans l’alimentation, en gérant les plantes et les aliments aux propriétés anti-inflammatoires.
« Que ta nourriture soit ton médicament et que ton médicament soit ta nourriture » (Hippocrate).

A quoi sert un régime anti-inflammatoire ?

Les aliments à ne pas manquer dans un régime anti-inflammatoire
Ce régime est très bénéfique dans les cas suivants :
– Arthrite
– Ostéoarthrite
– Bronchite et maladie pulmonaire obstructive
– Régime pour le cœur
– Douleurs menstruelles et syndrome prémenstruel
– Ovaires douloureux ou oophorite
– Le lupus
– Syndrome du canal carpien
– Tendinite
– Ulcères digestifs
– Et autres maladies à caractère inflammatoire.

RÉGIME ALIMENTAIRE POUR TRAITER L'INFLAMMATION

Graisses aux propriétés anti-inflammatoires
L’avocat et l’ananas, une très bonne combinaison pour apporter des graisses adaptées et de la broméline pour diminuer l’inflammation.
Il vous est arrivé de ressentir une douleur vive. Par exemple une piqûre dans une articulation, qui disparaît après quelques jours sans cause apparente.
Cet effet se produit parce que le corps est capable de fabriquer ses propres anti-inflammatoires à partir d’acides gras essentiels. Ces graisses doivent être fournies par l’alimentation.
Les graisses de notre alimentation doivent être principalement : Huile d’olive extra vierge, poissons gras (en cas de régime non végétarien), avocats et noix (noix, noisettes et amandes).
Avec ces aliments, l’organisme dispose des « ingrédients » nécessaires pour fabriquer ses propres anti-inflammatoires. (C’est-à-dire que le corps convertit les oméga-3 en prostaglandines anti-inflammatoires).
Ces aliments nous apportent également des tocophérols ou vitamine E, aux propriétés anti-inflammatoires, et protègent les membranes cellulaires des effets néfastes de l’inflammation.
Les légumes apportent également une certaine dose d’oméga-3, comme la bourrache et le pourpier.

Aliments et plantes ayant des effets anti-inflammatoires

L’ananas est le meilleur fruit anti-inflammatoire grâce à sa teneur en broméline.
Certaines plantes et aliments sont très adaptés en raison de leurs principes anti-inflammatoires :
– Le curcuma : il contient de la curcumine, un principe anti-inflammatoire. Il s’est avéré plus efficace lorsqu’il est associé à l’ananas, également anti-inflammatoire.
– Herbes riches en thymol (citron, sarriette, origan, thym, basilic) : le thymol a des effets anti-inflammatoires démontrés.
– Le gingembre : Le gingembre est l’un des meilleurs remèdes végétaux anti-inflammatoires et antidouleur. L’ingestion de cet aliment réduit l’inflammation et soulage la douleur causée par l’inflammation.
– L’ananas : C’est un fruit anti-inflammatoire par excellence. L’ananas contient de la bromélaïne, une enzyme aux propriétés anti-inflammatoires et anti-arthritiques. Des études scientifiques confirment les effets anti-inflammatoires de l’ananas. Son effet est plus important lorsqu’il est associé au curcuma.

Fruits et légumes crus

La consommation de crudités, salades et fruits, est essentielle dans l’alimentation quotidienne pour sa vitamine C. Les déficits en cette vitamine peuvent accentuer la douleur. Ils apportent également des antioxydants pour contrer les effets oxydatifs de l’inflammation :
En plus des bienfaits de l’ananas cités plus haut, les autres fruits recommandés sont : La grenade, le poivron, la myrtille, l’oignon, le citron, le kumquat, l’orange, la pomme, la tomate, la pastèque et les aliments orange comme la pêche, la carotte, la citrouille, la mangue et la papaye.

MAUVAIS ALIMENTS POUR L'INFLAMMATION

Les aliments inflammatoires : produits industriels et graisses animales
– Il faut éviter les aliments inflammatoires, comme ceux qui sont riches en graisses saturées. Les produits industriels et les produits carnés contiennent ce type de graisses : saucisses, pâtés, beurre et pâtisseries, etc. Il faut également éviter les sacs de pop-corn d’épicerie et la margarine (elle contient des graisses trans). (Il existe des marques de margarine sans graisses trans, il faut regarder les étiquettes).
– Prenez des produits laitiers non gras pour éviter les graisses et le cholestérol (évitez le fromage gras, le lait entier, le yaourt entier, etc.) Le lait gras est surtout saturé. À partir des graisses animales saturées, l’organisme produit certaines substances inflammatoires appelées prostaglandines. C’est pourquoi il faut éviter les graisses de ces aliments.

Written by MANHOUCH

9 avantages d’avoine et de flocons pour la santé

RÉGIME À BASE DE PLANTES POUR L’ULCÈRE DE L’ESTOMAC