in

Estomac Anatomie, Physiologie, Pathologies, Soin

L’estomac est un organe du tube digestif. Zone de stockage de la nourriture, c’est à son niveau que s’initie le processus de digestion.

Anatomie de l’estomac

L’estomac est un organe en forme de sac situé du côté gauche de la cavité abdominale, caché en partie par le foie et le diaphragme. Ses dimensions varient en fonction des individus et des repas mais en moyenne il mesure 25 cm de long, 10-15 cm de large et peut contenir jusqu’à 4L de nourriture.
Il fait partie du tube digestif : il est relié à son entrée à l’œsophage et à sa sortie à l’intestin grêle.

Il est divisé en 5 régions :

  • Le cardia est la zone dans la partie supérieure de l’estomac, près de l’œsophage. C’est par l’orifice du cardia que la nourriture arrive dans l’estomac. A son niveau se trouve le muscle sphincter cardial qui empêche le reflux gastrique vers l’œsophage.
  • Le fundus correspond à la région en forme de dôme au-dessus du cardia. Les aliments sont stockés temporairement à ce niveau.
  • Le corps de l’estomac est la zone principale de l’organe, c’est à ce niveau qu’a lieu la décomposition des aliments.
  • L’antre pylorique fait suite au corps vers le bas de l’estomac. Zone rétrécie, elle stocke les aliments décomposés en attendant qu’ils soient déversés dans l’intestin.
  • Le pylore est la dernière partie de l’estomac qui fait la jonction avec l’intestin grêle. En forme d’entonnoir, elle est fermée par le muscle sphincter pylorique qui contrôle la vidange du contenu de l’estomac dans l’intestin grêle.
  • La petite courbure, sur la face médiale concave,
  • La grande courbure correspond à la face latérale convexe.

Deux courbures principales dessinent la forme de l’estomac :

  • La petite courbure, sur la face médiale concave,
  • La grande courbure correspond à la face latérale convexe.
Fonctions de l’estomac

L’estomac stocke temporairement la nourriture. Mais c’est également le siège de la dégradation des aliments solides en une sorte de bouillie appelée « chyme ».

Lorsque la nourriture arrive dans l’estomac, elle est réduite en fragments. Cette étape est rendue possible par la contraction du muscle de l’estomac, la musculeuse. Composée de trois couches de fibres disposées de manière longitudinale, circulaire et oblique, elle mélange et malaxe les aliments.

Puis commence la digestion chimique. Seule la digestion des protéines s’initie dans l’estomac. La muqueuse contient des glandes qui secrètent des sucs gastriques. Dans des conditions normales, la production de sucs est de 2 à 3 L par jour. De l’acide chlorhydrique et des enzymes sont également produits par des cellules de l’estomac. Toutes ces substances sont mélangées à la nourriture et la décomposent. Broyée, elle est transformée en liquide, le chyme. A ce stade, le chyme se trouve au niveau du pylore. Il est ensuite propulsé petit à petit dans l’intestin grêle par contraction de l’estomac. Généralement, l’estomac se vide en environ 4 heures après un repas équilibré et en un minimum de 6 heures pour un repas riche en graisses.

Il est intéressant de noter qu’un mucus recouvre la muqueuse de l’estomac pour contrer les effets corrosifs de l’acide chlorhydrique et des enzymes.

Pathologies de l’estomac

Aérophagie : phénomène physiologique qui se caractérise par une ingestion d’air anormalement élevée pendant la déglutition. L’air s’accumule dans l’œsophage et parfois, une faible quantité dans l’estomac lorsque le sujet boit ou mange, ce qui provoque des ballonnements et des éructations (rots).

Reflux gastro-œsophagien (ou brûlures d’estomac) : désigne la remontée d’une partie du contenu de l’estomac dans l’œsophage. Ce contenu est très acide et la paroi de l’œsophage n’est pas conçue pour résister à une telle acidité, ce qui entraîne son inflammation qui se traduit par des sensations de brûlures ou d’irritations.

Cancer de l’estomac : se développe à partir d’une cellule pariétale (cellule de la paroi de l’estomac), initialement normale, qui se multiplie de façon anarchique pour former une masse appelée tumeur maligne. C’est un cancer qui progresse lentement et que l’on rencontre rarement avant 50 ans.

Gastro-entérite : infection du système digestif qui provoque nausées, vomissements, crampes abdominales et diarrhées. Dans la majorité des cas, elle est de courte durée, les symptômes surviennent rapidement et disparaissent généralement au bout de 1 à 3 jours. Elle est le plus souvent provoquée par un virus ou une bactérie qui se transmettent principalement par les mains, l’eau et les aliments contaminés (intoxication alimentaire).

Ulcère : inflammation de la paroi de l’estomac. L’ulcère est lié à la prolifération d’une bactérie de l’estomac, Helicobacter pylore, qui envahit la couche de mucus qui protège normalement l’estomac de l’acidité. Elle perturbe alors le mécanisme protecteur chez certaines personnes. Cette couche de mucus disparaît puis c’est l’ulcère proprement dit qui entraîne des lésions de la paroi interne de l’estomac.

Gastrite : inflammation de la muqueuse de l’estomac. Se traduit par des brûlures d’estomac ou des difficultés à digérer. Généralement sans gravité, la gastrite peut être provoquée par l’alcool, des médicaments ou encore l’Helicobacter pylore.

Hernie hiatale : c’est l’estomac qui remonte en partie à travers une petite ouverture qu’on appelle « hiatus œsophagien », située dans le diaphragme, le muscle respiratoire qui sépare la cavité thoracique de l’abdomen.

Traitements et prévention de l’estomac

Le tabagisme et l’obésité contribuent fortement à l’apparition des reflux gastro-œsophagien. Aucune prévention probante n’existe mais certaines mesures peuvent atténuer les brûlures. Surveiller son alimentation est un point clé. Eviter de consommer des aliments trop gras par exemple peut aider car les graisses ralentissent l’évacuation des aliments de l’estomac et les reflux sont plus importants lorsque l’estomac est plein.

 

Plusieurs mesures de prévention existent pour éviter la propagation de la gastro-entérite. Cette maladie se propage très facilement et sachant que 80 % des microbes se transmettent par les mains (3), un bon lavage est votre allié principal contre la contamination. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime d’ailleurs que c’est la mesure d’hygiène la plus importante pour prévenir la transmission de ces infections.

 

  • Les transmutations de la société actuelle modifient parfois les structures familiales et les parents peuvent connaître des difficultés pour accompagner leurs enfants dans leur développement, ou tout simplement s’interroger sur leur éducation.
  • L’entourage familiale est le premier lieu où le bébé découvre le monde, communique et ressent des émotions, et les parents sont ses premiers repères.
  • la bonne relation entre parents s’influe beaucoup sur la personnalité et l’éducation d’enfant et l’enfant se construit dès la grossesse.
  • En tant que parents, vous participez au développement physique intellectuel et émotionnel de votre nourrisson.
  • L’enfant apprend beaucoup par imitation, et le parent est sa première source d’inspiration.
  • Vous l’accompagnez dans ses apprentissages au quotidien : communiquer, se déplacer, se nourrir, se laver… et contribuez ainsi au développement de son autonomie.
  • Vous êtes aussi celui qui construises valeurs et ses références morales : honnêteté, sens de la justice et de l’égalité, fraternité, respect, etc.
  • Vous éveillez sa curiosité en lui proposant des activités sensorielles variées.
  • Les effets de ces apprentissages se traduisent à long terme dans l’épanouissement serein et équilibré de votre enfant.
  • Les transmutations de la société actuelle modifient parfois les structures familiales et les parents peuvent connaître des difficultés pour accompagner leurs enfants dans leur développement, ou tout simplement s’interroger sur leur éducation.
  • L’entourage familiale est le premier lieu où le bébé découvre le monde, communique et ressent des émotions, et les parents sont ses premiers repères.
  • la bonne relation entre parents s’influe beaucoup sur la personnalité et l’éducation d’enfant et l’enfant se construit dès la grossesse.
  • En tant que parents, vous participez au développement physique intellectuel et émotionnel de votre nourrisson.
  • L’enfant apprend beaucoup par imitation, et le parent est sa première source d’inspiration.
  • Vous l’accompagnez dans ses apprentissages au quotidien : communiquer, se déplacer, se nourrir, se laver… et contribuez ainsi au développement de son autonomie.
  • Vous êtes aussi celui qui construites valeurs et ses références morales : honnêteté, sens de la justice et de l’égalité, fraternité, respect, etc.
  • Vous éveillez sa curiosité en lui proposant des activités sensorielles variées.

Les effets de ces apprentissages se traduisent à long terme dans l’épanouissement serein et équilibré de votre enfant.

Written by MANHOUCH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Poumons Anatomie, Physiologie, Pathologies, Soin

Sang